Position du GFEV sur la vaccination contre le coronavirus SARS-CoV-2 chez les patients atteints de vascularites

Le conseil scientifique a souhaité se positionner sur la vaccination contre le SARS-CoV-2 chez les patients atteints de vascularites, afin de pouvoir apporter une recommandation aux interrogations des cliniciens et de leurs patients.

La vaccination contre le coronavirus SARS-CoV-2 est hautement recommandée au cours des vascularites, quel que soit leur type (dont la granulomatose éosinophilique avec polyangéite).

Aussi, le conseil scientifique pense qu’il est préférable de proposer à tous les patients atteints de vascularites de se vacciner le plus tôt possible, dès que cette possibilité sera proposée à nos patients.

En cas de traitement d’induction prévu ou en cours, le conseil scientifique ne recommande pas de modification du schéma thérapeutique et propose la vaccination au plus tôt.

En cas de traitement d’entretien par rituximab, avec une perfusion d’entretien prévue en janvier ou février 2021, le conseil scientifique propose que cette perfusion de rituximab soit décalée de quelques jours/semaines, si cela est possible, pour permettre au vaccin d’être réalisé avant. Il n’est pas possible de recommander une durée validée pour cet intervalle entre le vaccin et la perfusion. 

En cas d’entretien par un autre traitement, la vaccination contre le SARS-CoV-2 doit probablement être réalisée sans modification du schéma d’entretien.

Ces propositions sont susceptibles d'évoluer en fonction des données publiées.

Ci-dessous, Le Dr Xavier Puéchal recevant sa première dose de vaccin.