Position du GFEV sur la vaccination contre la Covid-19 et l'utilisation des anticorps monoclonaux chez les patients atteints de vascularites

La vaccination contre le coronavirus SARS-CoV-2 est fortement recommandée au cours des vascularites, quel que soit leur type (dont les vascularites associées aux ANCA).

Les personnes sévèrement immunodéprimées sont à très haut risque de formes graves de la Covid-19. Aussi, les traitements immunosuppresseurs peuvent impacter la réponse vaccinale et induire un défaut de production d’anticorps neutralisants et/ou altérer la réponse lymphocytaire T (même si cette dernière ne se mesure pas en routine). 

Au sein des personnes sous traitement immunosuppresseur, les patients recevant du rituximab ont une probabilité :

  • plus importante de présenter une forme sévère d’infection COVID-19,
  • moindre de développer une réponse vaccinale satisfaisante, d’autant plus qu’ils sont déplétés en lymphocytes B au moment de la vaccination,
  • en revanche, la probabilité de développer une réponse anticorps anti-SARS-CoV-2 sous rituximab est plus importante si la vaccination est réalisée après repopulation lymphocytaire B.

Pour ces raisons, l’injection systématique d’une 3ème dose de vaccin est recommandée chez les patients sous immunosuppresseurs, 4 semaines après la deuxième dose, ou dès que possible pour les personnes qui auraient déjà dépassé ce délai.

Le Conseil Scientifique du GFEV conseille de discuter, au cas par cas, la conduite à tenir concernant un éventuel recul d’une première perfusion de rituximab (dans le cadre d’un traitement d’induction) ou un éventuel espacement des perfusions dans le cas d’un traitement d’entretien, selon le degré d’urgence clinique, en tenant compte des facteurs de susceptibilité à une forme sévère d’infection, et en prenant en compte la sérologie anti-protéine S et le taux des lymphocytes B.

Chez un patient recevant du rituximab et ne présentant pas de réponse anticorps suffisante après 3 doses de vaccin :

  • Il est important de signaler que la réponse lymphocytaire T semble préservée et qu’elle procure probablement une certaine protection, même s’il est impossible de l’évaluer précisément
  • L'efficacité du rappel vaccinal (dès 3 mois après la 3ème dose) dans cette situation particulière n'est pas démontrée. Néanmoins, sa réalisation semble importante à discuter, idéalement au moment de la reconstitution B s’il est envisageable de décaler la perfusion de rituximab (notamment dans le cas des traitements d’entretien).

Dans tous les cas, la surveillance de la réponse anticorps est indispensable pour identifier les patients n'ayant pas de réponse anticorps ou une réponse anticorps insuffisante, potentiellement éligibles aux anticorps monoclonaux, en prophylaxie pré- ou post-exposition.

On incitera également à la vaccination de l’entourage, au respect des mesures barrières et à la prise de contact en urgence avec le médecin suivant le patient en cas :

  • d’infection documentée (PCR+) pour discuter l'administration d’un traitement par anticorps monoclonaux à visée curative,
  • en cas de contact avec une patient ayant la Covid-19 pour l'administration d'anticorps monoclonaux en prophylaxie post-exposition,
  • très prochainement en prophylaxie primaire avant tout contact à risque. 

Un seuil d'anticorps inférieur à 264 BAU/ml (les BAU sont les Binding Antibodies Unit et l'unité internationale pour analyser le taux d'anticorps) est jugé insuffisant pour protéger efficacement, et représente le seuil au dessous duquel les patients immunodéprimés seront éligibles aux anticorps monoclonaux en prophylaxie primaire (c'est à dire avant tout contact avec un patient positif pour la Covid ou avant toute infection).

Recommandations du COSV du 19 novembre 2021

Le Conseil d'Orientation pour la Stratégie Vaccinale, présidé par le Pr Alain Fischer, a émis de nouvelles recommandations le 19 novembre 2021 concernant la vaccination contre la Covid-19 et l'utilisation des anticorps monoclonaux chez les patients immunodéprimés.

Les patients atteints de vascularites systémiques sont particulièrement concernés par ces recommandations.

Recommandations du COSV
Télécharger