METOGiA

Introduction

L'étude METOGiA, prospective, multicentrique, contrôlée, randomisée, va évaluer deux stratégies thérapeutiques au cours de l’artérite à cellules géantes (ACG) active (diagnostic ou rechute).

Objectif

Comparer l’efficacité de 52 semaines de traitement par méthotrexate (MTX) versus 52 semaines de traitement par tocilizumab (TCZ) au cours de l’ACG active.

Critères de Jugement

Pourcentage de patients vivants sans rechute ni déviation du protocole de décroissance des corticoïdes après 78 semaines de traitement.

L’essai comprendra aussi une étude médico-économique visant à déterminer quelle est la stratégie thérapeutique la plus efficiente.

Définition d’une rechute

Réapparition de symptômes attribuables à l’ACG, avec ou sans élévation de la CRP :

  • céphalées (> 1 jour, non soulagées par le paracétamol et non identiques à des céphalées que le patient aurait eues dans le passé et qui ne seraient pas liées à l’ACG)
  • hyperesthésie du cuir chevelu, anomalie de l’artère temporale
  • claudication des mâchoires ou de la langue
  • signes visuels en rapport avec l’ACG
  • accident ischémique transitoire ou infarctus cérébral dû à l’ACG
  • signes de PPR
  • fièvre (>38°C) non infectieuse pendant plus d’une semaine
  • tout autre signe en rapport avec l’activité de l’ACG selon l’investigateur

NB : Une élévation isolée de la CRP (>10 mg/L) mais sans signe clinique d’ACG n’est pas considérée comme une rechute.

Critères d'inclusion

  • Diagnostic d’ACG, défini par les critères suivants :
    • Age ≥50 ans
    • ET VS ≥50 mm/h ouCRP ≥20 mg/L (critère facultatif si la BAT est positive)
    • ET au moins un des critères cliniques suivants :
    • Au moins un signe non équivoque d’ACG
    • Signe(s) clinique(s) de pseudopolyarthrite rhizomélique (PPR)
    • ET au moins un des critères paracliniques suivants :
      • biopsie d’artère temporale (BAT) compatible avec le diagnostic d’ACG
      • ET/OU mise en évidence d’une vascularite des gros vaisseaux (aorte ou troncs supra-aortiques) par imagerie :
        • angio-TDM ou angio-IRM : épaississement pariétal (≥2 mm pour l’aorte ; ≥1 mm pour les troncs supra-aortiques) et/ou prise de contraste pariétale en pondération T1
        • TEP scanner : fixation de la paroi vasculaire de grade 3 (grade 3 = SUVmax vasculaire supérieur au SUVmax du parenchyme hépatique).
  • ACG active au cours des 6 semaines précédant la randomisation. Une ACG active est définie par une VS≥30 mm à la 1èreheure ou une CRP≥10 mg/L et au moins un des critères suivants :
    • Au moins un signe(s) céphalique non équivoque(s) d’ACG (céphalée récente, hyperesthésie du cuir chevelu, claudication des mâchoires, anomalie de l’artère temporale, troubles visuels d’origine ischémique)
    • OU au moins un signe(s) non équivoque(s) de PPR, définis par des douleurs et une raideur de rythme inflammatoire des épaules et/ou des hanches
    • OU tout autre signe en rapport avec une ACG ou une PPR selon l’investigateur

Déroulement de l'étude

Etude de non infériorité, randomisée, contrôlée, de phase 3, comparant 2 groupes :

  • Groupe TCZ : TCZ 162 mg/semaine par voie SC de S0 à S51 (52 injections)
  • Groupe MTX : MTX par voie SC, de S0 à S51 (52 injections SC)
    • S0: 7,5 mg/semaine
    • S1: 0.2 mg/Kg/semaine
    • S2 à S51: 0.3 mg/Kg/semaine (sans excéder 20 mg/semaine)
    • Acide folique 10 mg/semaine, 48h après la prise de MTX, de S0 à S51 incluse.

Dans les deux groupes, les patients recevront un traitement par prednisone selon un schéma de décroissance imposé par l’étude. La dose initiale sera différente si le patient est inclus à l’occasion du diagnostic ou d’une rechute d’ACG.

Nombre de patients

200 patients seront inclus dans cette étude :

  • 100 dans le groupe TCZ (prednisone + TCZ)
  • 100 dans le groupe MTX (prednisone + MTX)

Les inclusions débuteront en avril 2019 pour une durée de 3 ans.

Autres protocoles

Objectif de ce protocole

Comparer l’efficacité de 52 semaines de traitement par méthotrexate (MTX) versus 52 semaines de traitement par tocilizumab (TCZ) au cours de l’ACG active.

Coordonnées des responsables :

Pour toute question ou information nécessaire, merci de contacter : 

Investigateurs principaux

Dr Maxime SAMSON / Pr Bernard BONNOTTE

Service de médecine interne et immunologie clinique

CHU de Dijon

Tél : 03.80.29.34.32 / 03.80.29.34.66

Fax : 03.80.29.38.46

 

Responsable Scientifique

Dr Alexis REGENT

Service de Médecine Interne

Hôpital Cochin, AP-HP

Tel: 01 58 41 14 55 

 

Coordination (ARC)

Mme Emilie Galizzi

CIC-EC de Dijon

Tél : 03.80.29.37.75

Fax : 03.80.29.31.45

Avec le soutien de