Résultats de l'essai MAINRITSAN

Etude thérapeutique, de phase II, prospective, muticentrique, randomisée, menée en ouvert, avec deux groupes parallèles.

L'objectif du protocole MAINRITSAN est d'évaluer l'efficacité du rituximab pour maintenir la rémission des patients atteints de vascularites systémiques associées aux ANCA après une première poussée ou une rechute.

Après obtention de la rémission par un traitement conventionnel (corticoïdes et immunosuppresseur), les patients seront randomisés et recevront pendant 18 mois :

  1. soit du rituximab, administré par voie intra-veineuse, (500 mg à J1 et J15 puis une injection systématique tous les 6 mois (5 perfusions en tout).
  2. soit de l'azathioprine, par voie orale.

L'évaluation finale est prévue 10 mois plus tard (nombre de rechutes majeures à 28 mois après début du traitement d'entretien).

  • âgés de 18 ans à 75 ans
  • atteints de vascularite granulomatose de Wegener, polyangéite microscopique ou autres formes rénales limitées (glomérulonéphrite pauci-immune)
  • avec ou sans ANCA
  • en rémission après traitement d'induction d'une première poussée ou d'une rechute, obtenue par un traitement associant des corticoïdes et au moins un immunosuppresseur, en accord avec les bonnes pratiques actuellement admises, à l'exception des anti-CD20 et/ou anti-TNFa.
  • le délai entre la fin des traitements immunosuppresseurs d'induction et la randomisation doit être inférieur à 1 mois.

Documents utiles

MAINRITSAN NEJM 2014.pdf

L'étude a été publiée le 6 novembre 2014 dans le New England Journal of Medicine.

Télécharger
Protocole Complet
Télécharger